Exposition “Tu portais quoi ce jour-là ?”, un moment de réalité 

Cette année, l’université Claude Bernard accueille une exposition venue des États-Unis, qui a parcourue l’Atlantique pour rejoindre Lille. C’est là que Sandrine ROUSSEAU, vice-présidente de l’université de Lille et fondatrice de l’association Parler a initié ce projet en France.  

A Lyon, l’exposition sera présente sur 6 sites : l’INSPÉ (Croix-rousse), l’IUT du site de la Doua, la faculté de médecine Lyon Est, l’IUT Gratte-ciel, l’UFR STAPS et le Campus de la Doua.  

Avec une implantation aussi conséquente dans toute la ville de Lyon, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous y rendre !  

Sur place, vous trouverez l’exposition, des membres de l’association Parler mais aussi de nombreuses activités artistiques comme du théâtre ou de la danse, le tout dans le but de rendre visible les violences sexuelles, phénomène quotidien de notre société.  

L’évènement est co-organisé avec la Mission Égalité-Diversité de l’université. Pour ceux qui ne le savent pas, l’un des buts de cette mission, fondée en 2004, est de lutter contre les violences sexuelles, sexistes ainsi que les stéréotypes de sexes et de genres. Vous la retrouvez à tous les niveaux de votre vie d’étudiant•e : leur champ d’action s’étend à toute l’université (inter-étudiant•es, étudiant•es-enseignant•es, étudiant•es-personnel, …)  

Le but de la mission est de trouver des solutions lorsque sont remis en cause les principes d’égalité ou de diversité. Ils ont aussi un rôle de prévention avec la formation des enseignant•es et des personnels.  

Après plusieurs colloques dans les pays voisins (Suisse, Angleterre, Italie, Allemagne…), les acteurs de ce projet ont remarqué une chose importante, qui s’oppose aux idées préconçues qui souvent s’implantent dans nos mœurs : la façon de s’habiller ou encore le comportement NE sont PAS en lien avec les violences sexistes ou sexuelles. Les victimes sont habillées “normalement”, comme n’importe qui, n’importe quel jour de l’année.  

Après l’atelier d’impression de clitoris à l’aide d’une imprimante 3D pendant la semaine d’intégration (évènement ayant suscité beaucoup d’intérêt chez les étudiants et étudiantes), l’objectif ici est d’éveiller la curiosité des membres de l’université pour que chacun puisse se sensibiliser, dans l’objectif de déconstruire ses préjugés.  

De plus, cette exposition s’inscrit aussi dans la campagne Consentement, organisée entre le Service de Santé Universitaire (SSU) et la Mission Égalité-Diversité. Ainsi, Philippe LIOTARD (Chargé de mission égalité-diversité) et le Dr Caroline COMBES (directrice du SSU) collaborent à la mise en place de projets autour de la thématique du consentement, de la vie affective et sexuelle. En parallèle de ceci, vous allez probablement croiser cette année une poignée d’étudiants faisant partis du projet : les Étudiants Relais Santé. Leurs rôles ? Discuter avec vous, vous tous, vous toutes sans distinction. Parler de tout et de rien, de votre vie a et en dehors de l’université, des problèmes que vous pourriez rencontrer, notamment sur des sujets comme l’addiction, la sexualité et la vie affective.  

Tous ceci vous passionne et éveille votre curiosité, je le vois d’ici. N’hésitez plus une seconde, foncez les yeux grands ouverts à cette exposition.  

Vous en voulez plus ? Patience, d’ici mars 2020, d’autres évènements sont à venir, cette fois autour de la thématique “femme et numérique”. De plus, dans le cadre du projet ARQUS (regroupement de plusieurs universités en Europe), l’université Lyon 1 vous informe qu’elle s’engage dans l’axe Égalité-Diversité du projet !   

Des membres du journal CQFD seront présent sur certain évènements (notamment du 25 ou 29 novembre sur le Campus de la Doua). Comment les retrouver ? Cherchez les magnifiques t-shirts bleus.  

Au plaisir de vous rencontrer !   

Quelques petits liens très utiles :   

  • Service de Santé Universitaire :  

Gino D.

La Garden party, en coulisses

Vous avez participé à la fantastique semaine de rentrée de l’université Lyon 1, mais souhaitez en savoir plus sur ces serviables aînés en tenue orange ? Peut-être aussi voulez-vous simplement passer une journée avec le CQFD, votre asso préférée ? Ou est-ce simplement la curiosité qui vous guide ? Que vous soyez ici pour une de ces raisons ou pour une autre, laissez-moi revenir, sur cette belle journée du mercredi 4 septembre…

Pour les vaillants bénévoles, la journée commence tôt. Dès 8h, voire 7h30 pour les plus matinaux, ils sont sur place pour amorcer la préparation de la journée. On remet en place les tables, boissons et pommes pour l’accueil. On vérifie que tout ce qui servira est bien rangé à sa place. Si les organisateurs courent déjà à gauche à droite pendus au téléphone qu’ils ne pourront lâcher qu’en de rares occasions, ce début de matinée est plutôt calme pour les autres porteurs du t-shirt orga.
A 9h quand les étudiants arrivent, les sollicitations sont rares, après trois jours, ils connaissent déjà bien les lieux.

Le coup d’envoi de la course qu’est l’installation de la Garden party a lieu trente minutes plus tard, quand on annonce à 9h30 sur le groupe Facebook des bénévoles que les barrières sont arrivées sur le terrain des Staps. Au tour de ceux assigné à leur mise en place de converger vers la pelouse. A partir de là, tout s’enchaîne. Il faut d’abord vider la benne pour en disposer le contenu le long des deux pelouses où se tiendront les festivités. Assez vite d’autres camionnettes arrivent, apportant chaises, tables, barnums et panneaux pour le village associatif. Peu après 10h, celui-ci prend forme, laissant les bras libres pour s’occuper d’un second barriérage. Mais n’oublions pas les activités ludiques qui s’installent une à une sur le terrain. On gonfle le baby-foot, les bulles et le ventriglisse qui sera ensuite couvert de mousse. Le filet de volley se dresse lui aussi, face à l’Ordre de Malte arrivé entre temps.

Barriérage en cours

A partir de 11h, tandis que des toiles blanches et oranges s’élèvent, les associations et services de l’université apportent elles aussi leur matériel. Le CQFD fait partie des premières à s’installer, aux côtés de l’AML venant du Nautibus tout près. Tout est maintenant en place. C’est aux alentours de midi qu’approche un nouveau marathon. Alors que l’avant-garde des L1 finit de traverser le campus, guidée par le reste des bénévoles, les camions apportant denrées et boissons pour le peuple de jeunes affamés, passent le portail. Grossie du renfort des accompagnateurs la nuée de T-shirt orange s’active en quelques instants. Acheminant bouteilles, briques, baguettes et cartons de saucisses en direction du chapiteau de restauration telles d’efficaces fourmis fluos.

Le service est enfin lancé. Les boissons d’abord. Une dizaine de volontaires épanchent ainsi la soif de centaines de première année en leur pourvoyant, sodas, jus et eau minérale. Derrière les tables, en plus des serveurs, s’amorce le ballet de ceux chargés de réapprovisionner en denrées liquides. Au même moment, senteurs et fumées s’élèvent des barbecues. La chaleur de la cuisson des saucisses, merguez et steak végétaux vient s’ajouter au beau soleil encore estival. A l’ombre d’autres coupent le pain pour les hotdogs. La masse alléchée attendra 13h pour s’en repaître.

Quelqu’un veut des hotdogs ? Un soda peut -être ?

A 13h30 le service complet est en bonne route et peut fonctionner en effectif moindre. Laissant l’occasion aux membres des associations de passer du temps derrière les stands. La quasi-totalité de l’effectif du CQFD se rassemble : Fabien, Iris et Myriam qui tenaient ce poste depuis 11h sont rejoints par Axel et Sam en provenance du service. Le reste de l’après-midi continue sur les chapeaux de roue. Les membres alternants entre distribution de nos fabuleux guides de rentrée, présentation du journal et aide au service. Certains s’interrompront aussi pour proposer leurs parrainages aux nouveaux en quête d’assistance.

A l’approche de 17h l’atmosphère est plus apaisée. La pelouse vidée de moitié par les étudiants, le service continue encore sous une seule tente. On écoule les dernières boissons ainsi que les hot-dogs qui ne manquent pas. A 18h c’est aux des membres de l’organisation et des associations de progressivement remballer boutique.

C’est à 19h qu’enfin les derniers membres du CQFD quittent le local après y avoir déposé les journaux, les quelques guides restants emportant avec eux les nombreux mails d’intéressés. Ils rentreront finalement chez eux, et comme tous les bénévoles présents ce jour-là, bien que fatigués d’avoir couru et porté, ils se coucheront heureux d’avoir pu aider.

Vous avez voté : les résultats de l’élection 2018

La campagne pour les élections des représentant étudiants au sein du Crous de Lyon pour la période 2018-2020 s’est ainsi achevée par une très forte abstention et des résultats largement en faveur de la liste de la FAGE.

Ça y est ! Vous les étudiants de Lyon avez voté pour vos représentants étudiants au sein du conseil d’administration du Crous (voir notre article à ce sujet ici).  Un ‘’vous’’ à quelque peu relativiser cependant, étant donné que sur les plus de 195 000 étudiants de Lyon, seuls 10 000 sont allés aux urnes, soit une participation de 5%. En ce qui concerne le campus de la Doua, le rapport est de 1 200 votants pour presque 47 000 étudiants à l’Université Claude Bernard et à l’IUT Lyon 1, soit une participation de moins de 3%.

En ce qui concerne les résultats (le détail des dépouillements ici), ils sont largement en faveur de la liste de la FAGE ‘’Bouge Ton Crous’’, l’association étant également première au niveau national avec 46% des sièges dans les différents CROUS. Les représentants de GAELIS et de la FASEE obtiennent ainsi 5 sièges sur 7 en récoltant 56% des suffrages. La liste ‘’Parle à mon Crous’’, coalition de différentes associations indépendantes de Lyon obtient quant à elle 1 siège avec 12% des suffrages, tout comme la liste ‘’REEL’’ qui récolte elle 10% des suffrages.

Les suffrages, présentés sous forme visuelle.
Les résultats des élections

Ne sont en revanche pas représentées les listes de l’UNI et de l’UNEF, (9% toutes les deux) et de Solidarité Etudiante (4% des suffrages exprimés).

Dans le détail, vos représentants sont : pour la liste ‘’Bouge Ton Crous’’ : Cécile Thevenet (cecile.thevenet@gaelis.fr), Marine Garcia (marine.garcia@gaelis.fr) et Aymeric Hergott (aymeric.hergott@gaelis.fr)  tous 3 étudiants de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Mirina Mammeri (mirina.mammeri@gaelis.fr) étudiante du Lycée La Martinière Duchère également membre de Gaelis ainsi que Jean-Baptiste Fenouillet (j.fenouillet@laposte.net) étudiant de l’Université Jean Monnet Saint Etienne, membre de la FASEE ; pour la liste “Parle à mon Crous” : Chloé Canivenc (chloe.canivenc@gmail.com ) étudiante de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et membre de la Corpo Lyon 3 ; pour la liste REEL : Jean-Arneaud Niepceron (niepceron@gmail.com) étudiant de l’Université Jean Moulin Lyon 3 membre du syndicat du même nom.

Pour rappel,vous pourrez retrouver les propositions des listes élues dans notre article à ce sujet (ici)

Quoi qu’il en soit, que vous ayez voté ou non, ces représentants élus sont dès à présent VOS représentants. A eux donc de faire le lien entre le Crous et vous, les étudiants, en respectant leur engagements pris au préalable et en faisant part de vos revendications. N’hésitez donc pas à les interpeller, à prendre contact avec eux !

Etudiants, aux urnes !

Mardi 27 novembre prochain ont lieu les élections des représentant étudiants au conseil d’Administration du Crous pour le mandat 2018-2020. Voici tout ce dont vous avez besoin de savoir :

Le rôle de représentant étudiant ?

Inutile de présenter le Crous aux étudiants ; ayant pour vocation d’améliorer leurs conditions de vie, que ce soit avec le restaurant, la cafétaria ou les résidences universitaires, le Crous est présent à chaque instant de la vie étudiante. Comme de nombreuses structures, il est dirigé par un conseil d’administration appuyé par un certain nombre de commissions et de groupes de travail avec des missions spécifiques. C’est là qu’interviennent les représentant étudiants. Ceux-ci, élus au  cours de scrutins tels que celui de ce mardi, pourront assister et participer activement à ces différents conseils. Un vice-président étudiant sera également élu parmi eux : il a un pouvoir décisionnel plus important, puisqu’il peut présider certaines commissions.

Le vote ?

Ouvert à tous sur présentation d’une carte étudiante, les bureaux de vote seront situés dans les différents restaurants universitaires ainsi que dans d’autres halls sur le campus. Sur le site de la Doua, vous pourrez donc voter :

  • Au Resto’U Puvis de Chavanne de 11h30 à 14h30
  • Au Restaurant Jussieu de 11h30 à 14h30
  • Au Déambulatoire dans les Bureau 1,2 du Hall 1er Cycle de 9h à 18h
  • Au Hall du bâtiment Thémis de 9h à 16h30

Répartition des autres bureaux de vote.

En ce qui concerne le scrutin, il s’agit d’une élection proportionnelle à la répartition à la plus forte moyenne. Chacune des listes obtient un nombre de sièges proportionnel à son nombre de voix selon un quotient électoral défini.  S’il arrive que tous ne soient pas pourvus, on calcule la moyenne des suffrages obtenus par siège pour chaque liste en leur attribuant un siège fictif, on octroie alors un siège à la liste à la plus haute moyenne puis l’on répète jusqu’à ce que tous les sièges soient remplis.

Les listes candidates ?

UNI, l’Union Nationale Inter-universitaire, est une association se revendiquant de droite. Leurs propositions :

  • Rétablissement des bourses au mérite
  • Augmentation du plafond des bourses
  • Lutte contre la fraude aux bourses
  • Développement du prêt étudiant à taux zéro garanti remboursable à partir du premier CDI
  • Bourses d’excellence sans critères sociaux
  • Maintien du principe de la demie part fiscale
  • Refonte du système d’attribution des bourses
  • Allongement de la durée du bénéfice des allocations familiales jusqu’à 23 ans
  • Création d’un ticket restauration de 3.25€ valant 6.50€ au Restaurant étudiant et dans les commerces
  • Autorisation de tous les moyens de paiement dans les cafétérias
  • Amélioration de la qualité des produits vendus dans la restauration
  • Élargissement des horaires d’ouverture des RU et des cafétérias
  • Multiplication des restaurants conventionnés
  • Maintien de l’université des APL
  • Association du secteur privé à la politique du logement étudiant
  • Assimilation du logement étudiant au logement social
  • Incitation des collectivités à construire des cités Universitaires
  • Exonération de la taxe d’habitation dès Janvier
  • Possibilité pour les établissements d’enseignement supérieur de construire eux même des logements dont ils seront propriétaires
  • Allègement des formalités de caution et des garants
  • Création de places supplémentaires
  • Continuation de la politique de réhabilitation des chambres existantes
  • Pas d’augmentation des loyers mais recours aux subventions et aux emprunts
  • Avantages fiscaux pour les propriétaires louant aux étudiants ou nouveaux diplômés
  • Possibilité pour les étudiants de faire des cours séjours en CROUS
  • Suppression de la taxe étudiant (CVEC)

REEL , le Rassemblement des étudiants et étudiantes Libres, indique un site WordPress fermé. On a en revanche retrouvé leur page Facebook ; ils semblent venir de l’IAE (Lyon School of Management). Leurs propositions :

  • Association auto-école afin de réduire le prix du permis à 500€ pour 25h
  • Agences fonctionnement par partenariat public/privé pour les logements hors CROUS et les jobs étudiants
  • Mise en place d’une banque numérique de cours via l’application IZLY
  • Investissement dans un fond de soutien des initiatives étudiantes en lien avec le développement durable

BOUGE TON CROUS est la liste des commune de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), de la FASEE de Saint-Etienne et GAELIS de Lyon sous l’étendard BOUGE TON CROUS. Leurs propositions :

  • Renforcement et élargissement des missions du CROUS
  • Création de nouvelles résidences étudiantes
  • Rénovation des résidences existantes
  • Mise en place de lieu de vie dans les résidences
  • Mise en place d’une WIFI de bonne qualité dans toutes les résidences
  • Mise en place de lieux d’échanges et de réfrigérateurs solidaires au sein des résidences
  • Tarifs des résidences inférieurs aux tarifs moyens de l’agglomération
  • Accès à des tarifs sociaux sur la restauration
  • Baisse de l’ensemble des tarifs de restauration
  • Mise en place de conventions avec les acteurs locaux
  • Suppression du menu à point
  • Sensibilisation à une alimentation équilibrée (guide diététique des repas du CROUS)
  • Rattachement de l’ensemble des étudiants de l’ESR aux services du CROUS
  • Mise en place de l’Aide Globale d’Indépendance
  • Lutte contre le non-recours au droit
  • Extension de la durée de perception des bourses sur critères sociaux à 12 mois
  • Représentation majoritaire des étudiants dans les instances du CROUS
  • Développement du plan Cultur’Action
  • Mise en place d’un pass-culture
  • Accès facilité au tri sélectif dans l’ensemble de ses structures
  • Développement des emballages biodégradables ou recyclables
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Actions en faveur de la mixité sociale
  • Lutte contre les violences sexistes et sexuelles, et discrimination
  • Accès gratuit pour tous les étudiants au service Happsy-Hours sur tous les sites

SOLIDAIRES ETUDIANT.E.ES, syndicat des luttes étudiantes propose également une liste. Leurs propositions :

  • Retour à des tarifs formules dans les cafétérias du CROUS
  • Retour du paiement en espèces
  • Baisse du coût des repas
  • Augmentation du nombre de bourses sur critères sociaux
  • Augmentation du montant des bourses
  • Réhabilitation des résidences étudiantes
  • Gel des loyers des résidences étudiantes
  • L’accès à internet gratuit
  • Elargissement des horaires d’ouverture des secrétariats

PARLE A MON CROUS est une liste commune des associations étudiantes indépendantes de Lyon, telles que le BDE ISARA, le cercle Bourgelat, l’association des élèves de l’Ecole Centrale de Lyon , le Bureau Régional des Elèves Ingénieur de Lyon St-Etienne la FéDé Lyon 2 , ainsi que le BDE IUT Lyon 3, That’s IAE, la FéDé Lyon 3 , ADELY , CORPO LYON 3. Leurs propositions :

  • Meilleure harmonisation entre les centres universitaires des grands centres urbains et ceux en dehors
  • Concertation sur l’utilisation des fonds de la CVEC
  • Rénovation des logements pour s’inscrire dans le développement durable
  • Généralisation du compost collectif auprès des résidences étudiantes
  • Compostage et tri des déchets dans les restaurants universitaires
  • Attribution de la bourse proportionnelle aux revenus
  • Aménagement des campus isolés
  • Logements intergénérationnels
  • Promotion du logement chez les particuliers (Lokaviz)
  • Mise en place d’une commission rassemblant les organisations liées à la problématique de l’immobilier
  • Modernisation des logements actuels
  • Mise en valeur du circuit court pour la restauration
  • Campagnes de préventions sur l’équilibre alimentaire
  • Rendre accessible les invendus des restaurants universitaires pour limiter le gâchis (Too Good To CROUS)
  • Elargissement des horaires d’ouvertures des restaurants universitaires le soir
  • Mise en place d’une Maison Etudiante des Arts et de la Culture
  • Développement du plan Cultur’Action
  • Meilleure prise en charge des étudiants internationaux
  • Développement d’un service spécifique de suivi de dossier pour l’international
  • Ouverture d’un point relais et un espace santé
  • Mise en place d’un médecin de garde au sein des structures du CROUS
  • Collaboration entre les associations et les campagnes de préventions
  • Les différentes actions de prévention santé doivent devenir une priorité

L’UNEF  est l’un des premiers et des plus importants syndicats étudiants de France avec l’UNI. Leurs propositions :

  • Changement du système de bourse
  • Création d’une Allocation d’Autonomie pour tous les étudiants
  • L’augmentation du nombre de Logements et de Cafétérias du CROUS
  • Tarifs sociaux pour les transports et la culture
  • L’accès à une mutuelle étudiante
  • L’engagement des CROUS contre les discriminations et pour l’environnement par des chartes
  • Augmentation des bourses de 200€ par mois
  • Augmentation du nombre de boursiers de 200 000
  • La garantie d’un tarif à 3.25€ dans les cafétérias qui doivent être construites sur tous les sites

Pour rappel, le CQFD ne soutient aucune liste. Tout ce qu’on souhaite, c’est vous voir vous impliquer ! Aussi demain, on fait quoi ? ON VA VOTEEEER !

Semaine d’intégration !

Bonjour à tous !

L’organisation & les assos qui s’occupent :p

La semaine dernière, si vous n’y étiez pas, c’était la semaine d’intégration pour tous les L1 de la licence STS, sur le campus de la Doua. Votre journal préféré était sur le terrain pour participer, et on a décidé de vous proposer un petit bilan sous la forme d’une interview des participants et des organisateurs.

Petit rappel du programme toutefois : la semaine s’étendait de lundi 9h jusqu’à vendredi 18h : le programme comprenait la classique présentation de l’organisation des UE et du fonctionnement de l’Université, des présentations des assos, de la BU, de Claroline, de l’AS, mais aussi des petits ateliers sur la prévention des addictions, la gestion du stress,; et plus festives, des Olympiades, un escape game et même un concert !

Pour ce qui est de ce dernier, il a dû être annulé par suite de conditions météo plutôt mauvaises – pluie, pluie et repluie, mais le reste des ateliers a eu lieu comme prévu. Si vous voulez des illustrations, je vous laisse aller sur le site de l’Université : https://www.univ-lyon1.fr/actualites/semaine-d-integration-a-lyon-1-retour-en-images–961430.kjsp

Et comment ça s’est passé ? Pour cela, je me tourne vers les premiers concernés, les L1 !

Pouvez-vous vous présenter rapidement ? (Prénom, âge, parcours)

Myriam : Je m’appelle Myriam, j’étais en PACES l’année dernière, je me suis rendu compte que ça ne me correspondait pas trop, et que je ne voulais pas continuer là-dedans. Du coup je me suis tournée vers la bio. Pour l’instant je suis plutôt satisfaite de mon choix !

Marie : Je m’appelle Marie-Eléonore. Je viens d’avoir 18 ans et je viens juste d’obtenir mon Bac S. Je suis en 1ère année de Licence en Maths-Info et je compte me spécialiser en Maths l’an prochain.

Qu’attendiez-vous de cette semaine ?

Myriam : Elle a été l’occasion de découvrir la fac et son fonctionnement.

Marie : Pour cette semaine d’intégration, je m’attendais principalement à découvrir le campus et à apprendre comment va se dérouler l’année universitaire à la fac. Je voulais aussi essayer de faire de nouvelles rencontres (notamment par l’escape game du mardi), essayer de … m’intégrer ! J’ai quand même réussi à me rapprocher de quelques personnes de ma promo.

Qu’est-ce qui vous a le plus plu ? Le moins plu ?

Myriam : L’escape game sur tout le campus était plutôt sympa malgré la chaleur, j’ai passé un bon moment.

Marie : Les choses qui m’ont plu :

  • La présence des bénévoles sur le campus qui pouvaient nous renseigner notamment si on était perdus
  • 2-3 réunions qui étaient dynamiques et qui m’ont appris certaines choses sur la vie au campus, je pense notamment à celle sur la BU qui va probablement devenir ma 2ème maison !
  • J’ai aussi retenu le moment où des associations sont venus se présenter en amphi (comme le CQFD par exemple, ou bien Biosphère qui a mis l’ambiance)
  • L’escape game était très amusant aussi par le scénario, les quelques zombies qui trainaient par ci par là, le fait que toutes les équipes s’entraidaient pour chercher le remède au virus « Integratio ». C’était une manière très cool de nous faire explorer le campus ! A refaire pour l’an prochain !

Le petit bémol : il faisait chaud à l’escape game, on voulait tous rapidement en finir !

Est-ce que vous seriez chauds pour être bénévoles l’an prochain ?

Myriam : Ça serait cool d’être bénévole l’année prochaine pour participer à l’amélioration de l’accueil des nouveaux étudiants !

Marie : Si mon année se passe bien et si je pense être à la hauteur de la tâche, je pourrai peut-être me présenter en tant que bénévole !

Merci beaucoup à eux ! Vous vous en doutez, cette semaine a aussi dû demander beaucoup d’organisation. Votre serviteur était employé en tant que bénévole, mais la charge reposait bien davantage sur les fifres que sur les sous-fifres, aussi je me tourne maintenant vers Djibrilla Noma, vice-président étudiant du conseil académique :

Comment vous est venu cette idée de faire une semaine d’inté ?

Cela fait quelques années qui nous souhaitions améliorer l’accueil des étudiants. En effet, même si des actions existaient, cela restait encore trop timide à mes yeux. Cette année dans le cadre de la mise en place du Plan Etudiant et notamment de l’accompagnement des étudiants, il nous a semblé bien de saisir l’occasion pour améliorer cet accueil.

L’organisation de la semaine d’intégration a été impulsée en lien étroit avec la présidence de l’Université qui a confié cette mission aux élus étudiants. Dans un premier temps, nous avons souhaité l’étendre à l’ensemble des primo-entrants en première année de l’Université, toutes filières confondues. Toutefois, étant donné que la décision a été prise tardivement (juin 2018), nous avons opté pour cette année de nous concentrer sur les primo-entrants en L1 STS (Sciences Technologie Santé) ainsi que d’ouvrir deux événements festifs (une garden party / olympiads et un concert d’accueil) à l’ensemble des étudiants de l’Université.

Pourriez-vous nous donner quelques chiffres vis-à-vis de cette semaine ? Combien de mois de préparation ont été nécessaires ? Combien de bénévoles ont été mobilisés au total ? Comment ont-ils été recrutés ?

L’organisation de cette semaine d’intégration (première édition), nous a occupé non-stop pendant 3 mois de juin à août 2018. Nous estimons le nombre d’étudiants présents lors du début de la semaine d’intégration à plus de 1000 étudiants.

Cette semaine d’intégration n’aurait jamais été possible sans tous les bénévoles qui sont venus nous apporter leurs aides et leurs soutiens. Sur l’ensemble de semaine, c’est plus de 50 bénévoles étudiants qui se sont investis via les élus étudiants, les associations étudiantes ou juste des bénévoles ayant vu notre appel sur les réseaux sociaux. Je tiens sincèrement à les remercier.

Quels étaient vos objectifs ? Les considérez-vous remplis ?

Les objectifs de cette semaine étaient de :

  • donner tous les outils nécessaires aux néo-bacheliers pour bien débuter leur année (information sur les formations, plateformes numériques, gestion du stress, prise de notes…) et de découvrir le campus de la Doua et les services via un Live escape game géant.
  • favoriser la cohésion entre étudiants et vie de campus. Nous avons organisé toute la semaine des moments de rencontres entre étudiants soit aux pauses repas, le live escape game en équipes, la garden party/olympiade ou encore les rencontres entre parrains et filleuls.
  • favoriser l’accompagnement des étudiants. Pour cela, nous nous sommes reposés sur des tests de positionnement scientifiques et langue afin de donner aux référents et aux équipes pédagogiques tous les éléments pour accompagner au mieux les étudiants dans leur scolarité.

Quel est, à votre avis, votre plus grande réussite ?

Selon moi, les deux grandes réussites ont été l’enthousiasme des étudiants lors du live escape game ainsi que l’organisation de la Garden party/ olympiade qui a permis aux étudiants de se rencontrer et d’échanger dans un cadre convivial et festif.

De manière plus générale, l’implication des étudiants tout au long de la semaine avec plus de 1000 étudiants est selon moi la réelle satisfaction car ils semblaient heureux et avoir apprécié cette première édition.

En refera-t-on une l’an prochain ? Si oui, quelles seraient les modifications que vous souhaiteriez apporter ?

Bien sûr ! Nous ferons un bilan pour voir les pistes à améliorer mais il me semble déjà intéressant de réfléchir peut-être à une série ateliers un peu moins long, organiser le concert (annulé à cause de la pluie) dans un lieu fermé et de mieux huiler la mécanique avec l’ensemble des intervenants pour éviter les petits couacs qui ont pu avoir lieu sans conséquences majeurs.

Merci Djibrilla pour ces informations ! Quant à moi, il me reste à vous recommander chaudement d’y participer l’an prochain, ce fut une très bonne semaine et une préparation fort agréable à la rentrée !

Le guide de rentrée V222 est là !

CQFD, le journal qui tient ses promesses ! Le tout nouveau guide de rentrée sera dispo demain au local pour ceux qui seraient intéressés. En attendant on vous propose de regarder ici la version PDF :

Télécharger

A bientôt pour de nouvelles aventures !