C’est l’heure du du-du-du-duel !

Avoir des convictions c’est bien, voter pour qu’elles se réalisent c’est encore mieux !

image-miniature

Le 17 novembre (ce jeudi !) un évènement très important se déroule à la fac : ce sont les élections étudiantes au CROUS ! Cette élection n’a lieu qu’une fois tous les deux ans et est un rendez-vous à ne pas manquer ! En effet, en fonction des élus les actions menées par le CROUS pourront différer alors mieux vaut faire entendre sa voix.

 

Read More

Survivre à la rentrée [Dossier spécial]

gdr-message

Salut toi !
Pressé d’aller en cours ? Ou au contraire, tu rêves de prolonger les vacances ? En tout cas, pour tous nos petits nouveaux étudiants de Licence, nous te proposons un carnet plein de surprises à propos de l’intégration à l’Université de Lyon 1.
Au fil des articles, tu découvriras le fonctionnement de la faculté et nos quelques conseils pour réussir pleinement cette rentrée. Voici d’ores et déjà le sommaire et l’édito de l’équipe !


Edito

Salut l’ami,

Tout d’abord, bienvenue à toi au sein de l’Université Claude Bernard Lyon 1.
Au CQFD, on préfère être franc avec toi : la rentrée c’est TOUJOURS l’enfer (sauf si tu as passé ton été à travailler très dur ou que tes vacances laissent à désirer… Là, c’est plus une libération) ! Il faut dire qu’on y est tous passés pour être aujourd’hui des étudiants. Mais rassure toi puisque finalement, on s’en sort bien et on finit même par aimer retrouver l’Université après chaque été.

Read More

TOP 5 DES RENCONTRES NOCTURNES – NUIT A LA BU

mais à cette heure-ci, peut-on dire « rencontres fraîches et matinales » ? Je ne pense pas.

À cette heure-ci, de toute façon, on est tous bizarre.
À cette heure-ci, de toute façon, on est tous bizarre.

Au-delà du fait de ne pas être des machines, de vouloir draguer les gens et de (quand même) travailler d’arrache-pied, on fait des pauses (parce-que Poz en a marre). Mais lorsque l’équipe fait des pauses, elle fait quelques rencontres assez inhabituelles… Mais tout est pardonnable en cette nuit spéciale.

Numéro 5 – Les vigiles

Oui parce-que c’était nécessaire d’en parler. Eux, ils rayonnent de fraicheur et de dynamisme. Ils semblent toujours là pour nous protéger, même si on ne les voit pas vraiment en réalité … Sinon, leurs conversations autour de leur verre de jus de fruit (pensons-nous) semblaient intéressantes et sérieuses à tel point qu’ils étaient (très, très, très, très) proches physiquement !
De temps en temps, on a cependant eu le droit à quelques réflexions : « eh ! Parlez moins fort, c’est tout » … Pardon ? Oups ; « vous êtes sérieux avec votre projet ? » est-ce-que nous avons l’air de plaisanter ? Le sérieux à la BU, c’est la base ! ; « non mais… nous on a dormi durant la journée donc on est au taquet, comment vous faites ? Vous êtes fous » et bien, quand on aime on ne compte pas (les heures) : petit mot d’amour au milieu de zombies fatigués.

Numéro 4 – Les nudistes et les fêtards :

Entre le groupe de garçons torses-nus au 4e étage (on a apprécié le spectacle les gars !) et le groupe de filles endormies comme lors de la fin d’une pyjama party, vous êtes exceptionnels. On remercie notre espion de choc ayant déambulé à travers les étages, tel un chasseur de fantôme (d’araignées, de moustiques, tout ça tout ça… ) pour vous trouver. Son nom restera secret tel un double-zéro.

Numéro 3 – Les paumés :

« Eh, explique moi pourquoi est-ce-que les toilettes des garçons sont roses ? C’est pour ça que je me trompe ! J’suis pas une fille ! ». Vous étiez nombreux, très nombreux et franchement, on vous comprend. À tel point, qu’on en a fait un article durant cette nuit.
« Ah mince, j’ai oublié ma carte étudiante ! », serait-ce l’effet de la fatigue, du surmenage ou d’un profond problème de mémoire ? Heureusement que les vigiles sont cools n’est-ce-pas ?
Petite pensée aussi aux quelques égarés ou fatigués (ou … bref, vous m’avez compris !) qui viennent nous voir. Le fan club est bien vivant et on s’en réjouit toujours plus !

Numéro 2 – Les survivors :

On vous admire énormément et on vous aime. Vous êtes de vrais guerriers, ceux qui tiennent, ceux qui n’ont pas cherché d’excuses pour ne pas tenir toute la nuit. Vous méritez amplement le petit déj’ offert par la BU ! Prenez des forces, absorbez de l’intelligence, les partiels sont bientôt là et vous serez tous majors de promo ! ( impossible mais laissez-nous rêver).

Numéro 1 – Le CQFD

Nous tenons à préciser tout d’abord que nous ne sommes vraiment pas narcissiques et égo-centrés. Mais il faut se l’avouer, on s’est tous (re)rencontrés pendant cette nuit. Et qu’est-ce-que c’est bon de se retrouver : la famille CQFD, c’est une ambiance douteuse mais une ambiance assurée !

Manuela.

LE GRAND MYSTERE DES TOILETTES EN ROSE DE LA BU SCIENCE

– Théorie et Analyse –

On ne compte plus les personnes qui se sont trompées de toilettes la première fois. En cause : une couleur rose trompeuse à cause de codes couleur fortement ancrés dans notre société. “Les toilettes roses c’est pour les filles”.  Il est grand temps d’essayer de comprendre comment et pourquoi !

(1) Casser les stéréotypes.

On peut tout d’abord supposer que recouvrir les murs des toilettes hommes de rose est un acte militant, réfléchi, souhaitant faire cogiter sur cette société conformiste et remplie de clichés sur la correspondance des couleurs dans notre société. Mais du coup, pourquoi mettre du orange au lieu du bleu dans les toilettes des filles ?  Du coup, non !

(2) Le peintre était daltonien.

A moins que ce soit l’architecte ?

(3) La couleur rose aurait des vertus apaisantes.

Une étude aurait démontré que la couleur rose avait des vertus apaisantes. La décision a été prise de recouvrir les prisons de rose dans un pays du nord mais on sait plus lequel parce qu’il est trop tard pour retrouver notre source. Mais en gros ça évite les batailles dans les prisons. Mais du coup, l’objectif serait-il de calmer les élans guerriers des jeunes pisseurs mal lunés dans la BU ?

Un contre étude (qu’on a pas encore) semble remettre en question la précédente. Jeu de données peu important, démarche contestée… Faut partir sur une autre hypothèse !

(4) Mais finalement, est-ce important ?

Je pense que non, sincèrement !

POZ

TOP 6 DES TOILETTES DU CAMPUS (4h30)

L’art de chier en toute tranquillité

On va pas se mentir, quand il s’agit de soulager ses besoins naturels, le choix du lieu est primordial.  Et comme pour beaucoup de choses dans la vie, les goûts et les couleurs sont l’histoire de chacun. L’équipe du CQFD vous propose une sélection de ces lieux de défécations.

Whitehall_underground_public_toilets

1. Ariane, le caca est plus calme:

Depuis les travaux d’aménagement, Ariane est devenu le SPOT de tranquillité et de propreté pour tout amateur de lieu de détente. Malheureusement, peu de places disponibles.

2. A la B.U (si tu es de sexe féminin):

En tant qu’étudiant muni d’appareil masculin, je déconseille les toilettes de la BU. MAIS il semble que, d’après la gent féminine de l’association, il existe un certain engouement pour celles-ci. Pourtant aux heures de pointe y a une énorme file d’attente. Faut croire qu’elles aiment ça faire la queue.

3. Oméga 2ème étage:

Les toilettes de luxe par excellence, on raconte qu’on y trouve une baie vitrée et une douche ! ça reste entre nous !

4. Astrée, moult toilettes, moult possibilités:

C’est le bâtiment ou y a le plus de toilettes propres, et juste pour ça ce sont mes toilettes préférées !

5. Thémis, pour les littéraires:

Friands de bonnes lectures, à Themis on y pisse mais surtout on y débat de tout un tas de sujet.

N’hésitez pas à nous faire par de vos coups de cœur.

Pierre

 

 

Comment flirter à la BU ? – Nuit à la Bu (00h)

ça va pecho !

La BU, endroit censé respirer le sérieux et l’intelligence, prend parfois une toute autre odeur. Une odeur bien plus subjective et entêtante que d’habitude … Celle de l’Amour ! D’histoires insolites, de sentiments nouveaux se mélangeant à des situations quelques peu embarrassantes, se passant au sein de l’université ? Serait-ce LE lieu où notre prince(sse) charmant(e) nous attend ? Voici quelques conseils pour flirter (ou du moins tenter d’approcher), avec celle que tu regardes depuis des heures en lisant ton livre de Neurosciences.

Des étudiants ayant un débats houleux au sujet d'un livre. Du moins, on suppose ...
Des étudiants ayant un débat houleux au sujet d’un livre. Du moins, on suppose …

Imagine toi : tu bûches depuis 3 heures sur ton compte-rendu d’enzymo-métabo’. Tu n’en peux plus, tu as épuisé tout ton stock de centimes pour t’acheter le délicieux café disponible à la machine de la BU et là, en levant la tête, cherchant un soutien du regard, tu remarques ce magnifique garçon ou cette merveilleuse fille concentré(e). Que faire ? Simplement la regarder et admirer sa fraîcheur malgré le vrai sauna des box de la BU ? Il est vrai qu’il n’est pas facile d’avoir un contact avec un inconnu dans ces conditions.

Qui sait … peut-être qu’elle aussi a besoin d’un peu d’affection et d’attention ?

(1) Le jeu du regard

Attend donc que cette demoiselle soit elle aussi en état de fatigue intense, cherchant elle aussi un certain soutien pour capter son regard.
Dit-on que le regard est révélateur de l’âme, peut-être qu’elle saura lire tes pensées par celui-ci ?

(2) Le sourire qui fait fondre

Arme toi de tes plus belles dents et montre lui que tu l’as repéré(e). Tout humain est sensible à une attention : un sourire est facile à faire et produit beaucoup. Cette personne que tu as remarquée se souviendra sûrement du courage dont tu as fait preuve. Du coup, même s’il ne dure qu’un instant, peut-être sera-t-il éternel dans ses pensées ?

 (3) Le petit « coucou »

Bon, OK … On a vu mieux comme technique ! Mais le courage de celui qui le fait ne sera JAMAIS oublié. Si tu lui plais, ce geste ne sera pas forcément considéré comme ringard. Il peut être discret mais assez prononcé pour qu’elle le remarque.

(4) La technique du stylo oublié, de l’incompréhension d’une question de ton sujet d’enzymo qu’elle aussi travaille etc.

Encore faut-il être doublement courageux !
Mais quoi de mieux pour débuter une relation ? Allez, portes-les !

(5) La pyramide du stabilo

Quoi de mieux pour se faire remarquer ? Un membre de notre team a vécu une expérience incroyable. Un garçon tentait de construire une pyramide de stabilos mais manque de bol (de ramen …), il n’en avait pas assez. Du coup, il lui a piqué ses stabilos ! Jolie technique d’approche …

(6) La poursuivre sur les réseaux sociaux

Bonne chance. Des filles blondes aux yeux bleus, il y en a des milliers (alors les filles brunes aux yeux marrons n’en parlons pas !). Mais qui ne tente rien n’a rien !

(7) Les applications

Vous connaissez les fameuses applications où il est possible d’entrer en contact avec cette fille timide que vous avez aperçu dans le métro et que vous n’avez pas oublié ? Et pourquoi pas à la BU ?

(8) La chance de l’ami qui connait l’ami de son ami

Et alors ? « Ah, que le monde est petit. Tu connais machin ?! ». Et un point en commun pour bien commencer la discussion ! En espérant mon ami, que tu ne tombes pas sur un de ses membres de famille ou pire : son ex ! Ou alors sur son grand frère mafieux.

(9) À l’ancienne

Vous savez, le fameux poème de deux pages pour décrire le coup de foudre fatidique qui vous est tombé dessus, souvent chanté au clair de lune, guitare à la main ? Et bien là, la situation est plutôt faite de chiffres mathématiques et de livres à la main !

(10) Le mot discret contenant prénom et numéro de téléphone

Déposé délicatement et soigneusement dans sa trousse… Fais gaffe à ce qu’il ne se tâche pas d’encre ! Sans rire, cette technique peut paraître forcée et intrusive mais sachez qu’il n’y a rien de mieux pour la faire sourire (expérience vécue et approuvée… à moitié) !

Après tout… Ce qui compte vraiment, c’est se démarquer des autres et montrer à ce petit bout de personne que tu es peut-être celui ou celle qui fera battre son cœur jusqu’au bout de la nuit de la BU ! Et puis, entre nous, on aime se sentir flattée : que vous réussissiez à l’aborder ou non, elle ne vous oubliera jamais ! Personnellement, à défaut de vivre d’amour et d’eau fraîche, moi j’ai opté pour l’intelligence et les vieux livres !

PS : ces techniques sont valables pour les deux sexes. Nous ne nous portons pas garants du bon fonctionnement des différents plans. Nous dénions toute responsabilité en cas d’échec. Veuillez nous envoyer vos retours d’expériences ou nous les communiquer au carrel 200. Nous vous remercions.

Manuela