Le Learning Lab, la salle cachée de la BU

Avez-vous déjà entendu parler du Learning Lab ? Le CQFD vous propose une rapide présentation de cet espace un peu particulier qui est mis à notre disposition par la B.U Sciences sur le Campus de la Doua, au rez-de-chaussée.

post-itsVotre marée de post-it a enfin un endroit où elle peut s’exprimer!

Read More

Le Tutorat, ton futur meilleur ami !

Ou comment une équipe de jedis t’enseigne la Force.

Le tutorat c’est quoi ? Il s’agit d’un projet d’accompagnement de l’étudiant par d’autres étudiants volontaires et motivés. En d’autres mots, une équipe de charme et de choc qui pourra t’aider, toi petit étudiant, si tu rencontres quelques difficultés.

 

Un tuteur en préparation

Cette équipe d’experts finement recrutée de la L3 au M2, pourra te donner des clés pour comprendre certains de tes cours qui s’apparentent parfois plus au chinois qu’aux sciences et pourront aussi te donner des pistes pour te permettre de résoudre des exercices qui te paraissent impossible.

Mais n’attend pas qu’ils te donnent les réponses directement petit filou, ils sont là pour t’aider pas pour faire tes devoirs à ta place !

Le Tut’ comme on le surnomme affectueusement, ouvre ses portes le 3 octobre. Nos chers tuteurs effectueront alors des permanences gratuites et sans rendez-vous (n’est-ce-pas magnifique ?!) tous les jours de 12h à 14h et de 17h à 19h sauf le vendredi soir (il faut bien qu’ils rentrent chez eux) ; tout ça jusqu’au 17 décembre pour le semestre d’automne.

Et quelles matières sont concernées ? Pas moins de 5 : les Mathématiques, la Physique, la Chimie, la Biologie et la Biochimie. Bref, toutes les matières qui te font habituellement grincer des dents !

Pour chacune des Permanences, les tuteurs de biologie et de biochimie seront à retrouver au 2ème étage de la BU (tu les trouveras facilement, pas d’inquiétude). Les tuteurs de Maths, de Physique ou Chimie seront, eux, présents au local Tutorat au Déambulatoire (cherche le drapeau !)

Le drapeau du tutorat
Le drapeau du tutorat

En plus de tout ça, si tu es en L1 petit chanceux, un second dispositif sera mis en place dès le 7 novembre : des séances spécifiques pour 6 UE et ce pour chaque portail (Bio, PCSI, Maths/info) indépendamment. Ainsi, pour chaque UE, un tuteur organisera 3 séances : la première sera consacrée aux rappels de cours, la deuxième permettra aux étudiants de réaliser des exercices en commun, tandis que la troisième sera réservée à une évaluation blanche en guise d’entraînement pour les partiels.

Pour suivre ces séances, il faudra t’inscrire à partir de mi-octobre sur le site internet du Tutorat.

Notre conseil : dès qu’elles seront disponibles, cours y assister : elles te permettront de passer les partiels de janvier (#OhmyGod) en toute sérénité !

Si tu as besoin de plus d’infos, va faire un tour sur la page Facebook du Tut’ et va aussi jeter un œil sur leur site web (je rappelle à toutes fins utiles que c’est ce lien que tu dois suivre pour pouvoir t’inscrire pour les séances de novembre).

On aime ces couleurs !
On aime ces couleurs !

Tu peux d’ailleurs retomber facilement sur le site si tu surfes sur la page internet de la Licence ! Pour ce faire, va dans l’onglet « Outils » en haut de la page et cliques sur « Tutorat ».

Et voilà ! Maintenant tu es paré pour affronter cette année ! Le Tut’ devrait te permettre de valider ces matières sans soucis alors surtout n’hésites pas à aller y faire un tour !

 

Emilie.

Devenir étudiant (1) : S’incrire en Licence, suivez le guide !

Tout ce que tu dois savoir pour réussir ton inscription.

Les fameuses inscriptions à la faculté … C’est LE passage obligatoire pour organiser ton année et pour devenir un étudiant inscrit. Pour faire court, la première fois personne ne trouve ça simple : on distingue très mal les deux types d’inscriptions.

Alors, voici une présentation des Inscriptions Administratives (IA) et des Inscriptions Pédagogiques (IP) que tu vas devoir faire (ou que tu as déjà fait !). Attention, ces deux étapes sont extrêmement importantes et nous te conseillons de faire les choix qui te correspondent le mieux.

Read More

CES GENS QUI VONT NUIRE À NOS REVISIONS À LA BU – Deuxième partie

Parce que nous sommes tous le nuisible de quelqu’un d’autre

La période des révisions n’est toujours pas terminée et nous sommes nombreux à continuer à nous entasser dans le temple du travail : la Bibliothèque universitaire. (Sauf que dans ce temple ce n’est pas l’encens qui fume, mais les cerveaux). Malheureusement, comme nous l’avons découvert dans la première partie, certaines personnes semblent tout faire pour venir ruiner vos révisions. Voici donc la deuxième partie de la liste des personnes qu’on aurait envie de jeter hors de la BU :

giphy (4)
“Tchao, bye bye !”


[Si tu n’as pas lu la première partie de cet article : ça se passe
ici ! S
inon, bonne continuation]


Les groupes de travails

Il y a deux types de groupes de travails : ceux qui ont des box et qui n’ont pas conscience du bruit qu’ils font, et les autres. Ce deuxième type de groupe va donc  se placer sur une table et discuter à voix basse, s’engueuler à voix basse, monter le ton à voix basse, tout ça parce qu’il ne sont pas d’accord sur la police à utiliser ou la couleur pour le titre du poster. Merci. Certains groupes vont même prendre 3 tables pour leur poster. Dans les deux types de configurations, il arrive souvent que lorsqu’une personne vienne demander le silence, le bruit reprenne 5 minutes après. Faut dire que c’est un travail de groupe, pas simple de le faire sans communiquer.


Les stressés de la vie

Révision rime souvent avec période de stress ce qui nous amène aux personnes qui ont la bougeotte. On citera en vrac toutes les personnes qui “cliquetiquent” leur stylo, ainsi que toutes les personnes qui tremblent et font trembler le sol et les tables.

Un tremblement de terre ? non, juste Regis qui panique pour les révisions de PC2I
Un tremblement de terre ? non, juste Regis qui panique pour les révisions de PC2I

 Les ambianceurs

Toutes ces personnes qui écoute de la musique à fond. Pas de la musique apaisante de relaxation. Non ! Du bon gros dubstep-trance des familles. Complètement normal !!


Les Christina Cordula en herbe

giphy (11)

Les personnes qui se mettent du vernis. Ce n’est pas le cas de figure le plus courant, nous vous l’accordons, cependant à la rédaction nous avons déjà eu l’occasion d’être victime de l’odeur du vernis qui vous monte à la tête et ce dans un espace où l’aération n’est pas optimale.


 Les absents

siegealice
Trois étudiants recherchant une place libre

Toutes les personnes qui sont parties mais qui continuent d’occuper une place vont te faire rager. Si tu n’as pas de place, tu rages, si tu as une place mais que la personne à oublié son téléphone en vibreur (voire en sonnerie) sur la table au moment où TOUS ses amis décident de la contacter, tu rages aussi.


Les malades

Pourquoi vous êtes ici ? On comprend bien que votre vie est nulle parce que vous êtes malade et qu’en plus vous devez réviser, mais pourquoi faire partager au monde entier ces moments où votre corps vous rejette intégralement ? Non seulement, vous faites du bruit mais en plus vous êtes très certainement contagieux ! C’est pas très fair-play comme logique ” Je suis malade pendant les révisions, ce sera votre tour le jour de l’examen” ! On vous souhaite tout de même un bon rétablissement ! 


Les paumés

Certains d’entre vous semblent oublier l’existence d’Internet ou même des bouquins de la bibliothèque pour répondre à leurs interrogations. Ainsi nous avons la chance de subir leurs innombrables allées et venues auprès de leur camarade possédant la science infuse. Du moins, on suppose que c’est la raison de leur déplacement … qui sait ?

giphy (3)


En conclusion, nous sommes tous le chieur d’un autre, respectez-vous, n’hésitez pas à cordialement demander à une personne de faire attention à son comportement s’il dérange et n’attendez pas que quelqu’un le fasse pour vous en râlant, parce que les gens qui râlent, ça nuit vraiment aux révisions!

POZ

 

CES GENS QUI VONT NUIRE À NOS REVISIONS À LA BU – Première partie

Parce que nous sommes tous le nuisible de quelqu’un d’autre

Nous y sommes, cette période merveilleuse des révisions intenses (parfois de dernière minute). Afin de mettre toutes nos chances de notre côté nous sommes nombreux à chercher un endroit calme à l’ambiance de travail efficace pour s’y installer. La Bibliothèque universitaire semble le lieu parfait pour nos révisions. Cependant c’est sans prendre en compte que plus il y a de monde dans un même endroit plus il y a des chances d’être en présence des personnes bruyantes, agaçantes, ou contre-productives. Tour d’horizon des personnes qui vont nuire à nos révisions :


 Nous-même

On va commencer cette article par ne pas se mentir et assumer que, oui, la personne qui va le plus nuire à nos révisions c’est nous-même. Difficulté à se lever, à se mettre au travail, la procrastination, la fatigue, la déconcentration, etc. Toutes les forces de la nature sont contre nous et cherchent à nous empêcher de travailler. Alors on prend son courage et sa motivation pour réussir ses révisions !

giphy


Les personnes sociables

Il y a ces personnes qui croisent leurs potes qu’elles n’ont pas vu depuis…. fiou, moins d’une heure, et avec lesquels elles ont décidé d’engager une discussion, que dis-je un débat, sur toute leur vie depuis le jour de leur naissance. Avec un peu de chance, ils chuchoteront de façon forte, et ponctueront leurs phrases avec des rires bruyants !


Les E.T.

Les personnes qui passent des coups de fils en chuchotant à la BU. Franchement, pourquoi vous faites ça ? En plus vous passez votre temps à répéter parce que de l’autre coté on ne vous entend pas. Faut dire que vous chuchotez pour ne pas embêter votre entourage, que vous ennuyez quand même. Et puis, c’est pas facile de bien articuler en chuchotant. On vous propose un exercice de diction : « JE NE TELEPHONE PLUS À LA BU».


Les personnes qui dorment

giphy (5)

On pourrait croire que parce qu’ils dorment ils sont inoffensifs : PAS DU TOUT ! Non seulement ils vous narguent, mais en plus ils vous donnent envie de bailler et de piquer du nez à votre tour. Parfois certains se mettent à ronfler, merci l’ambiance !


Les amoureux

Les gens qui se bouffent la bouche.  C’est pas le lieu, c’est pas productif, et franchement pas toujours romantique !


Les tricheurs égoïstes

Ces personnes qui, pour éviter un maximum d’avoir à subir les nuisances d’autrui, vont prendre un box pour 8 personnes à eux tout seul. En plus, c’est génial ils ont un tableau blanc pour s’entraîner, et plusieurs tables pour s’étaler.  


Les personnes affamées

Personne affamé qui fait ses réserves pour réviser à la BU
Une personne affamée qui fait ses réserves pour réviser à la BU

Il faut dire que réviser ça demande pas mal d’énergie, et parfois notre corps décide qu’il en a besoin de plus. À ce moment crucial il y a deux cas de figures :

(1) celui qui ne mange pas, parce qu’il ne peut pas ou ne souhaite pas et qui se lance dans une symphonie de gargouillements en ré mineur

(2) celui qui mange, vous proposant alors une musique rythmée de bruits de sachet, accompagnée de mastications à rythme soutenu. Sachez que toutes les personnes qui décident de manger des fruits à coques (Noisettes, amandes, …) parce que c’est plein d’énergie, on vous déteste !

On rappelle que la nourriture n’est pas autorisée dans les étages de la BU. Non mais oh 🙂


En conclusion, nous sommes tous le chieur d’un autre, respectez-vous, n’hésitez pas à cordialement demander à une personne de faire attention à son comportement s’il dérange et n’attendez pas que quelqu’un le fasse pour vous en râlant, parce que les gens qui râlent, ça nuit vraiment aux révisions!

Et parce que cette liste est vraiment longue, on a décidé de vous la fournir en deux parties:  la suite de la liste des gens qu’on ne peut plus voir en peinture à la BU ici !

Témoignage de la Nuit à la Bu

Parce qu’une nuit blanche, ça rapproche !

 

Cette nuit, à la BU, nous avons eu l’occasion de discuter avec tout un tas de gens super sympa, d’horizons très divers. Certains ont même joué les reporters pour nous, sont venus prendre des nouvelles et donner leur avis ! Ce fut aussi ça, cette nuit à la BU : un moment de partage ! Dans la journée, nous avons reçu des messages dont un témoignage de notre nouvelle pote Romane qui nous a beaucoup plu, et qui illustre plutôt bien l’ambiance entre 2h et 4h du matin !

Nous avons décidé de vous le partager afin d’apporter une vision extérieure du projet.


mercredi 11/05/2016 à 13h06 – Romane

“Comme je n’avais pas le courage de prouver encore une fois à la post-partiels que, oui, je shake mon corps mieux que Beyoncé, j’ai quand même décidé de faire un truc “qui défonce grave” : une nuit à la BU de la Doua. Après avoir croisé des meufs ravies de se trimbaler en pyjama “Les 101 Dalmatiens” entre les rayons, des guerriers acharnés qui bossaient sans pause aucune, des mecs qui dormaient sur les tables et des mecs qui dormaient sous les tables; j’ai par hasard atterri, que dis-je, échoué au milieu des rédacteurs du journal CQFD. Cela va sans dire, j’avais de quoi me tenir éveillée après mes heures de travail : esprits en ébullition, humour, efficacité et sympathie étaient au rendez vous. J’ai même vu des méninges se creuser jusqu’au liquide céphalo-rachidien pour sortir de bons articles all night long. Faut dire que j’avais la dégaine pour me faire de nouveaux amis : double rangée de cernes et esprit confus (par exemple tu me demandes comment je m’appelle je réponds “oui”). Ils ont même toléré mes paroxysmes de mutisme à 3h du mat’ (selon moi il vaut mieux se taire quand on est dans le mal au milieu d’inconnus, que de sortir des suites de mots incohérentes avec des variantes de tonalité douteuses). Deux choses sont sûres : 1) c’était chouette 2) je vais écrire des articles pour votre journal ! <3″