C’est le jeudi 4 avril que s’est clôturé le tournoi de rugby universitaire féminin à 7. Cette variété de rugby à XV a vu le jour dans la seconde moitié du XXème siècle et connait, aujourd’hui, un immense succès auprès des équipes universitaires.

La motivation et le désir de réunir des équipes autour d’une passion commune a donné lieu à un tournoi, issu d’une initiative étudiante. 

Tout a commencé quand une étudiante en STAPS, Aurélie Serre, aujourd’hui diplômée, s’est décidée à créer un événement à portée internationale ayant pour but de promouvoir les valeurs du rugby. C’est donc à l’Université Lyon 1 sur le campus Lyon-Tech La Doua à Villeurbanne qu’a eu lieu ce tournoi pour le moins mémorable.

Après deux éditions, le tournoi attire, en plus d’équipes made in France, des équipes d’origine diverses. C’est ainsi que les joueuses de Bristol ont répondues présentes lors de la premiere édition, suivie par une équipe venue de Valence lors de la deuxième. Cette année, la 3ème édition du tournoi a accueilli une équipe sud- africaine.

Le tournoi s’est déroulé sur 2 jours, avec 12 équipes, qui se sont affrontées en 6 matchs (par équipe), 14 minutes de jeu avec une mi-temps à 7 minutes et une motivation sans fin.

Lors de la première édition, l’équipe féminine lyonnaise sortait vainqueur de la compétition.

La seconde édition a consacré championne l’équipe universitaire de Clermont. 

Et pour cette troisième édition c’est encore une fois Clermont qui a remportée la finale face à Lyon !

Cette année Lyon finit donc deuxième, Bristol troisième et l’équipe de Fort Hare quatrième.


Une partie des bénévoles était déjà sur place, sous la grêle ! Fort heureusement il a fait beau temps le reste de la dernière journée du tournoi 

D’après les bénévoles le tournoi se déroule de mieux en mieux chaque année. Ces derniers travaillent à son organisation depuis le mois de septembre. D’année en année, les partenaires affluent parmi eux l’AS Lyon 1, le SUAPS, la ville de Villeurbanne et bien d’autres.

De ce fait, leurs rivales internationales ne peuvent être  qu’impressionnées par un tel aménagement. Comme en témoigne deux des joueuses de Bristol, Marlo et Beth qui participaient pour la premiere fois, cette année, au tournoi lyonnais « we were really surprised, there is food and everything is great »

Selon Solene Gaudefroy (équipe de Lyon) la passion du rugby réside dans l’esprit d’équipe, et c’est pour cet esprit que ces jeunes filles se battent, ensemble, afin d’atteindre un objectif commun malgré leurs différences.

Clermont (en bleu) contre l’ESA (en rouge) lors de la dernière journée du tournoi
Poule 1

C’est ainsi en réunissant plusieurs jeunes femmes d’origines différentes par le biais du sport, qu’en plus de la solidarité, et du respect sont véhiculées des valeurs humaines telles que la tolérance et la diversité. 

En attendant le tournoi de l’année prochaine, nos félicitations à l’équipe de Clermont, plus d’informations sur la page Facebook : Ovalyonne Sevens : Tournoi U International de rugby féminin.