Retour sur la conférence : “Scientifiques, le monde nous regarde”

Mercredi 23 octobre, l’initiative 21p35 organisée par le CQFD à l’université Lyon 1 s’est achevée par l’organisation d’une conférence ouverte à tous les étudiants. Récapitulatif:

Après trois semaines passées à inviter chacun d’entre nous à prendre des responsabilités individuelles pour réduire notre impact sur le climat et l’environnement, il nous a semblé important d’ouvrir sur la responsabilité collective, institutionnelle, et les moyens d’agir à une plus grande échelle. 

 La première partie de la conférence était assurée par Bastien Boussau, chercheur au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive à l’Université Lyon 1. Après un rappel de la situation actuelle de crise climatique, il a évoqué la part de la recherche dans cette crise ; il a notamment exposé les calculs d’empreinte  de l’EPFL et du LBBE , mettant en évidence une part directe due au nombre conséquent de voyages en avions des chercheurs, un chiffre croissant avec leur ancienneté et leur grade.Il a ensuite exploré un rôle plus indirect, mais pas pour le moins fondamental de la recherche dans cette crise, à la fois source d’innovation, de besoins et donc de consommation, poussant ainsi à l’infini dans une sorte de chrématistique du savoir. Enfin, après cet appel à la réflexion sur la responsabilité de la recherche, furent abordées les actions que mènent le monde des sciences, tels que les projets de l’Université Lyon 1, de l’EPFL ou de labo 1.5.  

Pour retrouver cette présentation : en vidéo (ici) , le diaporama (ici 

En seconde partie intervenait Guillaume Fontan, membre de la branche lyonnaise du mouvement de désobéissance civile écologiste Extinction Rebellion. En introduction, nouveau rappel de la situation, avec l’entrée dans l’anthropocène, la sixième extinction, et un réchauffement équivalent à ce qui nous séparait de la dernière glaciation. Fut ensuite introduit un moyen d’action : la mobilisation collective et politique. Solution soutenue par la présentation de la « règles des 3,5% » de Maria J. Stephan, prédisant la réussite pour tous les mouvements non violents mobilisant plus de 3,5% d’une population. En conclusion, il présenta son mouvement – XR– , leurs revendications -l’action – , et  principes – non-violent, ouvert à tous -.  

Pour retrouver cette présentation : en vidéo (ici)

La playlist de la conférence :  ici

Les autres articles de l’initiative 21p35 :  ici

Pour aller plus loin :

Sur l’addiciton au plastique des laboratoires (en anglais) : https://www.theguardian.com/environment/2019/nov/10/research-labs-plastic-waste 

1 Comments