C.Q.F.D. numéro #2 (en ligne)

Les fourmis sont nos amies !

 

Cliquez ici pour accéder au numéro 2 en ligne.

Ce numéro #2 du CQFD était initialement prévu pour sortir en Septembre 2015.C’est seulement en mai 2016 que vous avez pu le découvrir au format papier. Vous pouvez à présent le (re-)découvrir sous sa version “en ligne”. Résultat du travail de deux équipes de rédactions qui se sont passés le relaie au cours de l’année (scolaire) 2015-2016. Bonne lecture !


EDITO :

Le jour se lève et la Terre est morte cette nuit.

Afin de rendre hommage à notre chère mère, planète ou astre, que tu sois garçon, fille, ou autre, ou les trois en même temps, laisse-nous te conter son histoire…

L’ enfance de la Terre est, à vrai dire, peu connue mais ne doit pas être si différente de celle des autres enfants ! A ceci près que ce n’est pas un enfant mais une planète et qu’elle ne mangeait sûrement pas de sable ! Cependant, on en sait davantage sur son adolescence, période “complexe”, durant laquelle elle se passionne pour la danse, notamment la tectonik (une erreur de jeunesse qui la suivra toute sa vie). Puis, c’est le début des longues études, accompagnées de ses acolytes, Stress et Anxiété. Heureusement, la MPU était là pour notre chère planète.
Une fois sa thèse “Création de la vie et écosystème viable” soutenue et validée, la Terre entra dans le monde adulte. Ainsi apparut la vie sur terre : bactéries, champignons, végétaux, animaux. Et avec elle l’évolution et la sélection naturelle, comme chez les “Poissons”. Certains finissent en sushis, ce qui a forcé les autres à se cacher et s’adapter à la vie dans les abysses. Il y a même l’apparition d’espèces civilisées et ultra organisées qui vont conquérir le monde: les FOURMIS !
Malheureusement, la Terre finit par devenir un légume et eut une collision avec une saleté d’astéroïde qui ne regardait pas où il allait… Malheureusement, elle ne put jamais remplir de constat ! C’est pas facile la vie quand on a 4,6 milliards d’années !

[Le C.Q.F.D. n’est pas responsable des âneries écrites ici, parce que bon, voilà hein…]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *