On a testé pour vous : l’université d’été !

Profitons de l’été pour faire de l’anthropologie biologique en italie !

Aujourd’hui, Céline a voulu vous partager son expérience de l’université d’été, ou le plaisir de retourner en cours durant les vacances. Mais qu’est-ce qui lui est passé par la tête ? On vous laisse le découvrir …


 Suivre des cours l’été, une folie ?


Parce que la fac c’est ma passion, j’ai décidé de remettre ça pendant l’été ! (Haha)

En réalité, mon “projet d’avenir” – parce qu’il faut bien en avoir un- c’est de travailler dans l’Anthropologie biologique.  Alors vous allez me dire: “c’est quoi encore ce truc bizarre ?” Alors oui, c’est bizarre MAIS ça n’en est pas moins génial !  Le principe ? Travailler sur des restes humains qui ont été retrouvés lors de fouilles archéologiques. En plus de ça on peut être amené à servir de conseiller dans la résolution d’enquêtes criminelles.  Oui oui, vous avez bien compris : je veux devenir Bones !!

"Dr Wells, on peut dire que ce cadavre: il l'a dans l'os "

“Dr Wells, on peut dire que ce cadavre: il l’a dans l’os “

Du coup, pour savoir si j’avais vraiment envie de faire ça, j’ai décidé de partir en Italie à l’université de Pise pour suivre un cours sur ce domaine. En fait, c’était aussi pour manger des pizzas et des pâtes, mais chut !

Mmmmmmh, pizza ! crédit: DR

Mmmmmmh, pizza !

Sérieusement c’était une superbe expérience, tant humaine qu’instructive (cliché mais vrai). Pourquoi humaine ? Parce que nous étions six à participer : quatre italiennes, un indonésien et moi-même. Des six nous étions quatre à être en coloc’ dans un appartement trouvé par la fac italienne. C’est vraiment un avantage car cela permet de comparer les cultures et les usages. De plus, il ne faut pas oublier que ça ouvre un réseau de connaissances qui pourra toujours servir pour plus tard, comme pour une recherche de stage par exemple.


Anthropologie biologique :
mais en quoi ça consiste ?  

J’ai passé trois semaines là-bas à suivre des cours en anglais et à analyser un squelette qu’on m’avait fourni. 

Bon, il ne faut pas être une petite fleur délicate et s’évanouir à la moindre occasion, car le squelette est manipulé à de nombreuses reprises et il ne faut donc pas être dégoûté. Je vous rassure il n’y avait que des os, rien que des os.

Pour illustrer, ceux-ci ont le même aspect que quand ils sont exposés à la super lumière-loupe qui grossit à mort de Bones, pour voir les tout petits détails dans la salle avec tous les os rangés dans des boites. (si tu comprends pas c’est que t’es pas fan !)

Fais pas genre, je t'ai grillé-e

Fais pas genre, je t’ai grillé-e !

La première semaine j’ai nettoyé le corps à la brosse à dents pour enlever toute la terre. C’est très salissant, c’est pourquoi on avait des supers blouses de chirurgien bleues (malheureusement pas de Dr. Mamour à l’horizon, mais vu notre état c’était peut-être mieux). Le but, c’est de rendre les os les plus propres possible pour pouvoir ensuite utiliser de la colle pour assembler les morceaux (comme un puzzle ou le verre que t’as cassé la semaine dernière). Mais d’abord, les os doivent sécher. Et puis, comme on garde toujours le meilleur pour la fin : on lave le crâne en dernier.

os1

“Tuto : le masque de boue” 

 

Alors, pour résumer l’état du crâne que j’avais, on pourrait dire qu’il a été jeté par terre puis pour pas que ça se voit on l’a entouré de terre bien galère à enlever. Du coup, j’ai dû nettoyer mon crâne au pinceau et à l’eau (et hop un jour de plus de boulot).

Après vient le plus fun : l’assemblage des morceaux ! Alors pour ça on utilise de la colle blanche/vinyle (c’est la même !). C’est franchement pas difficile à faire. Sauf le crâne qui est super compliqué car c’est une sphère et donc faut fixer le fragment avec le bon angle pour pouvoir caser tous les morceaux ! Si tu te trompes … hop tu décolles et recolles tout. Par magie ? Non, t’inquiète pas, la colle se dilue à l’eau donc tu remouilles, tu attends que l’os sèche et tu recommences. C’est une galère sans nom mais quand tu as fini tu fais une danse de la victoire. Et puis tu prends la pose avec ton crâne. Un peu comme ça :

               

Fan de puzzle, bonjour ! crédit: DR

Fan de puzzle, bonjour !

OS3

“Cheeeese”

– Selfie de la victoire –

     Après tu commences les choses un peu plus sérieuses. Il faut remplir plein de fiches de renseignements par rapport à ton squelette, pour déterminer l’âge, les maladies possibles, la stature et plein d’autres détails qui peuvent aider à déterminer les conditions de vie de cette personne et en connaître un peu plus sur elle.

Mon squelette était une jeune fille, Gollum (c’est le surnom que je lui ai donné à cause de ses malformations sinon je l’ai appelée Elena) de 15 à 17 ans avec un anévrisme au cerveau, une transposition des dents et d’autres malformations en général. On a également pu déterminer grâce à l’analyse de l’os coxal qu’elle avait probablement accouché. Du coup, notre hypothèse (on ne peut pas être sûrs à 100% car il n’y a pas de marques laissées par la mort comme l’aurait fait un coup d’épée) est qu’Elena serait morte de la rupture de son anévrisme au cerveau lors de son accouchement. C’est possible, car lors d’un accouchement la femme est soumise à de fortes contractions au niveau du bassin, qui provoquent une crispation généralisée dans le corps liée à la douleur. Celle-ci augmente la pression artérielle du corps, et une pression trop importante peut rompre la paroi du vaisseau car celle-ci est extrêmement fine.

anevrisme

Anévrisme (sous le mètre)

On a également eu la chance d’aller faire des radios et des CT scans (cf la note en fin d’article) de certaines parties de nos squelettes. Le CT scan était pour le crâne de mon squelette (pour mieux appréhender l’anévrisme) et celui d’une autre personne (suspicion de coup à la tête).

CT scan* d’un individu inconnu

CT scan* d’un individu inconnu

CT scan* du crane de Gollum

CT scan* du crane de Gollum

Une fois qu’on a tout analysé, on remet les os par parties (bras gauche, bras droit, vertèbres, etc) dans des sachets qu’on met dans une boîte et qu’on range. On a tous eu un pincement au cœur car ça voulait dire que c’était la fin, alors qu’on aurait aimé continuer comme ça pour toujours.

Alors, qu’est-ce que t’attends ? Inscris-toi en université d’été ! Pendant ce temps, moi je vais regarder un épisode de Bones !

Céline J.

L’ensemble des crédit des images sont: “Droit réservé”


Note :

CT scan : c’est une technique radiologique utilisant un ordinateur pour réaliser des coupes transversales d’un objet. Cette technique permet d’obtenir des images en 2D et en 3D de l’objet. En France, le terme « scanner » est utilisé.


Pour aller plus loin:

– Faire des recherches sur le site web de l’université qui vous tente

– Se renseigner au SOIE

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *